Adoptez des poules!!!

adopter des poules n'est pas une décision à prendre à la légère (comme une plume...)

Tout d'abord, il s'agit d'un être sensible qui va mettre un peu de temps à s'habituer à son nouvel environnement (chez Vous). Il ne s'agit donc pas de la refiler à tante Berthe dans la Bresse qui elle, en a un troupeau...dès le premier obstacle.

 

Ensuite, il ne s'agit pas de mettre de mauvais poils votre voisinage, a cause de ces volatiles à plumes. Quelques reflexions sont donc à mener concernant la cloture qui ne doit pas laisser filer les filles, la taille du cheptel et la proximité immédiate du voisinage concernant " les bruits et les odeur", la présence d'un coq, très beau, mais qui chante un peu tôt...

Aprés avoir répondu à toutes ces questions, nous pourrons rentrer dans le vif du sujet : construction du poulailler, ergonomique pour vous, protéger des vents et de l'humidité pour elles, alimentation saine et équilibrée, taille du parcours, des pondoirs, forme des perchoirs, type de litière, prévention contre les prédateurs, conservation des oeufs, j'en passe et des cuits durs.

Le tout étant de faire soi même au maximum avec ce que l'on a sous la main et en utilisant quelques recettes de grand mère à moindre coût (pas la grand mère, la recette).

Et là, vous découvrirez la touche de légereté qu'apporte ce volatile déambulant dans son parcours au milieu de la verdure, grattant le sol à la recherche du moindre vermisseau. Vous découvrirez également que poule et composteur travaillent de paire pour réduire vos déchets organiques et vous donner un amendement riche pour le potager, que les restes de repas ne sont plus des pertes, mais de futurs oeufs... les votres (enfin, ceux de vos poules) : Adieu l'élevage intensif, les emballages, les transports, les stockages, les magasins... vive le sur place.

alors si vous êtes prêt, en avant: